Artiste

THE FRATELLIS
Biography

Si vous pensiez connaître The Fratellis, détrompez-vous. Half Drunk Under A Full Moon, le sixième album du groupe phare de Glasgow, est un opus kaléidoscopique qui vous réserve un bon nombre de surprises, en passant par une flamboyante chanson-titre et de luxuriants morceaux imprégnés de cuivres et de cordes, sans oublier les innombrables refrains fédérateurs qui font le succès de ce groupe.

Leur dernier album In Your Own Sweet Time ayant été acclamé par la critique et classé dans le numéro 5 des albums de l’année 2018, The Fratellis ont profité de ce moment d’effervescence et d’ascension totale pour s’atteler immédiatement à la suite, déjà très attendue.

« On a vraiment eu l’impression d’être à l’apogée de notre carrière avec ce disque », explique Jon Fratelli, le chanteur et compositeur du groupe. « On a étendu notre éventail de sons en essayant de nouvelles idées, qui ont selon moi toutes fonctionné à merveille. Avec cet album, l’idée était d’aller encore plus loin. Souvent, on est même allé beaucoup trop loin ! »

Enregistré à Los Angeles avec le producteur et collaborateur de longue date Tony Hoffer (Beck, Phoenix, Supergrass), Half Drunk Under A Full Moon vante plusieurs premières fois pour un groupe qui s’est vu naître avec Costello Music en 2006. Après une séparation en 2009, le groupe s’est reformé en 2012 et a depuis su reconquérir et élargir davantage son public, non seulement en Grande Bretagne, mais aussi à l’étranger, notamment en Chine où ils jouent depuis peu à guichets fermés.

C’est le premier album pour lequel des choristes ont été recrutés en masse, et pour lequel les collaborateurs du précédent album ont été rappelés pour accompagner de nombreuses chansons. Le changement le plus significatif se retrouvera toutefois dans le style de l’album, résultat d’une nouvelle approche d’écriture où le son souhaité était décidé en premier, ce qui dictait à son tour les chansons.

« Dans le passé, chaque album devait faire table rase de l’ambiance sonore du précédent, pour m’emballer à l’idée de me remettre à écrire, » ajoute Jon. « Cette fois, j’ai repris le fil conducteur de In Your Own Sweet Time,  plus particulièrement de la chanson Starcrossed Losers, et suis parti de là. J’ai immédiatement trouvé des mélodies et su vers où me diriger.

« Ce sont de loin les chansons les plus colorées que j’ai écrites. Beaucoup de musiciens prétendent être atteints du phénomène de synesthésie, lorsque musique et couleur s’associent. Ce n’est pas mon cas, mais il est certain que j’associe certains types de mélodies à certaines couleurs et celles-ci étaient multicolores. »

Ce spectre est notamment apparent sur le premier titre de l’album, qui lui a également donné son nom. Clavecin, cuivres jubilatoires, cordes tourbillonnantes, chœurs massifs et percussions, hochements de tête à Anthony Newley et Tony Visconti, références à Johnny Depp et Cendrillon et une folle rupture de dette envers Neil Diamond sur laquelle Jon proclame "Oui" plus de 20 fois... dans l'esprit, c'est autant une comédie musicale de scène qu'une chanson pop.

"Il n'y a rien qui ne soit pas là", dit Jon. "Comment notre producteur a réussi à équilibrer tout cela me dépasse. Il y a des chansons sur lesquelles on hésite entre sous-jouer ou surjouer, et là-dessus, nous avons fait faillite. Il fallait que ce soit ridicule ou que ça n'existe pas du tout.

"Lorsqu'un texte ridicule surgit dans mon esprit, mon instinct me dit de rire, de le laisser et de m'attendre à le remplacer plus tard. Faire rimer quickstep avec Johnny Depp est évidemment une absurdité, mais ce n'est pas nécessairement une mauvaise chose. C'est simplement du domaine plus idiot de la fiction. J'aurais pu passer des semaines à essayer de le changer et ne jamais m'approcher de quelque chose d'aussi mémorable".

Releases
Single
YES SIR, I CAN BOOGIE
(Cooking Vinyl)

La nouvelle version studio de la reprise de « Yes Sir, I Can Boogie » par Les Fratellis sort le 11 juin avec Cooking Vinyl. Le premier live donné par The Fratellis du morceau de 1977, sur le Chris Evans Breakfast Show, est rapidement devenu un succès viral, avec plus de 300 000 vues sur Youtube.

Single
NEED A LITTLE LOVE. RUDIMENTAL REMIX
(COOKING VINYL)
Le single 'Need A Little Love' de The Fratellis se voit remixé par le groupe électronique Rudimental, lauréat du Mercury Prize. La version originale de ce titre paraît sur le nouvel album du groupe de Glasgow, " Half Drunk Under A Full Moon ".
Album
Half Drunk Under A Full Moon
(Cooking Vinyl)
Le groupe de Glasgow nous a concocté un plaisir kaléidoscopique qui crie sur les toits et rayonne de joie avec leur nouvel album et sixième album Half Drunk Under A Full Moon. Tout un programme.
Single
Need a Little Love

The Fratellis proposent le single, intitulé Need A Little Love, un hymne joyeux et mémorable qui met une fois de plus en évidence le talent du groupe pour écrire une mélodie captivante, qui nous reste dans la tête.

Videos
Logo footer Ephelide